Pourquoi les millennials n’épargnent pas pour leurs vieux jours

La génération Y vit sur le compte des parents et jette l’argent par les fenêtres. Mais est-ce bien la réalité? Une étude montre que les millennials épargnent, mais à leur façon. 
  • 21 décembre 2017
Pourquoi les millennials n’épargnent pas pour leurs vieux jours.

L’épargne selon les millennials

Ils se font taxer de grands dépensiers, achètent volontiers les derniers gadgets, voyagent vers des horizons lointains, et ne se préoccupent absolument pas de leur retraite. «  Dépensons aujourd'hui, nous épargnerons demain. » Le cliché est pourtant faux : ils épargnent bel et bien, mais la crise financière dans laquelle ils ont grandi les a incités à porter un regard différent sur l’épargne. Un horizon d’épargne particulièrement long.

Les millennials : l’éparge comme défi

Les millennials, également connus sous le nom de génération Y, sont nés entre 1981 et 2000. Ils ont grandi à l’époque de la révolution numérique et se défendent bien dans notre monde connecté ultrarapide. Il s'agit aujourd'hui de la génération qui présente le plus grand pouvoir d’achat. Ils épargnent certes, mais ont néanmoins du mal à établir des priorités financières, comme l'indiquait déjà Pascal Paepen dans son article . Ils veulent en même temps une grande maison et agrandir la famille, alors qu'une nouvelle voiture ne serait pas un luxe... Sans véritable objectif en vue, épargner devient une tâche particulièrement ardue. Et lorsque la récompense se fait attendre trop longtemps, les millennials ne sont guère persévérants.

L’expérience du moment présent prévaut

En outre, pourquoi épargneraient-ils dès maintenant pour les dernières années de leur vie ? Peut-être seront-ils d’ici là trop affaiblis physiquement ou mentalement pour pouvoir encore en profiter pleinement. Un rapport de Merril Edge révèle que cette génération préfère épargner pour partir en voyage, aller au restaurant ou s'adonner à ses activités de loisirs. Elle accorde plus d'importance à l’expérience au présent, en ce moment précis, qu’à ce que la vie lui réservera dans une trentaine d'années.

Épargner chez papa-maman

En Belgique, quatre millennials sur dix habitent encore chez leurs parents, soit environ 1 million de jeunes de 18 à 24 ans. Pourquoi ? Surtout pour mettre de l’argent de côté. En moyenne, quelques centaines d’euros par mois, semble-t-il suivant une enquête récente. Ils peuvent donc profiter davantage de la vie que ceux qui prennent leur envol et doivent surveiller leur bourse en permanence. Soit : le nid parental constitue le point de chute idéal pour découvrir le monde.

Un horizon trop éloigné

Nous voyons néanmoins aussi de nombreux millennials copier le comportement de leurs parents à l’époque où ils étaient encore âgés d'une vingtaine ou d'une trentaine d’années. Ils ne pensaient qu’à épargner, épargner et encore épargner. Les jeunes ne doivent cependant pas se laisser aveugler par cet objectif. Les taux sont en effet nettement inférieurs à ceux de l’époque, de sorte que leur épargne rapporte moins. Les millennials doivent dès lors aussi oser l’épargne à long terme. Une enquête révèle toutefois que 52 % des 18-25 ans n’épargnent pas encore pour leur pension. Il s'agit donc encore pour beaucoup d’une réalité trop éloignée.

Les millennials épargnent donc bel et bien mais se préoccupent moins vite de leur situation financière à l’âge de la retraite. Ils vivent plutôt dans le présent, épargnent le plus longtemps possible chez papa-maman pour ce voyage au bout du monde ou pour acheter leur propre maison. Résultat : bien que l’épargne-pension soit fiscalement avantageuse, la moitié ne profite pas de cette opportunité pour l'instant.

Nous sommes là pour vous.

Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30

Stephane Ginestet Cathérine Hamelink
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
et on vous rappelera!