Dis maman, pourquoi épargnons-nous ?

Depuis que j’ai ouvert mon premier compte d’épargne avec ma mère lorsque j’étais enfant, personne n'a dû me convaincre de l’utilité d’épargner. Mais aujourd'hui, les parents éprouvent bien plus de difficultés à inciter leurs enfants à mettre régulièrement quelques sous de côté. Pourtant, épargner est utile, même en période de taux plancher .
  • 12 décembre 2017
Moeder waarom sparen wij?
Pascal Paepen

Pascal Paepen

Expert boursier et professeur

Épargner, c’est comme le vélo

J’ai donc été agréablement surpris de constater à la Nouvelle Année qu’un petit extra s’était miraculeusement ajouté à mon carnet d’épargne : les intérêts ! Dès ce moment, plus personne n'a dû me convaincre de l’utilité d’épargner. Épargner, c’est comme le vélo : lorsque vous savez rouler, c’est pour la vie. 

Toutefois, chaque épargnant le confirmera : certains mois, il est plus difficile de mettre de l’argent de côté. Par exemple, lorsqu’il faut payer le précompte mobilier ou l’assurance auto. Et avec les dépenses liées à la rentrée des classes, septembre constitue également un mois d’épargne maigre pour de nombreux ménages. 

L’argent doit circuler avant tout

Néanmoins, je me demande comment inciter aujourd'hui les jeunes à mettre de côté une partie de leur argent de poche ou des revenus de leur job d’étudiant. Les intérêts sont proches de zéro et la BCE ne semble pas près de changer sa politique de taux bas l’année prochaine. 2018 s'annonce donc comme une autre année de taux plancher. 

Dans le même temps, les incitations à la dépense ne cessent d’augmenter. Récemment, nous avons même bénéficié d’un vrai jour de fête du shopping grâce au Black Friday. Nombreux sont ceux qui profitent de l’occasion pour se laisser tenter par une consommation à outrance. Le gain de popularité des crédits à la consommation est particulièrement préoccupant. Car même si emprunter de l’argent est relativement bon marché aujourd'hui, tôt ou tard, ils se verront présenter l'addition. Il n’est donc pas étonnant que de plus en plus de compatriotes soient financièrement acculés par de tels crédits. 

L’intérêt d'épargner

Épargner a donc bel et bien du sens, même en période d’intérêts négligeables. Voici dès lors trois arguments de poids pour convaincre vos enfants :

  1. Le plaisir d’acheter est souvent très éphémère. Alors que les désagréments liés à un éventuel crédit à la consommation peuvent entraîner des années de problèmes financiers.
  2. Celui qui épargne en vue de payer un achat éprouve pratiquement autant de plaisir à épargner qu’à acheter.
  3. Celui qui épargne risque nettement moins d’être confronté à des situations difficiles que celui qui ne possède pas de réserve d’épargne. Qui plus est, l’idée d'avoir une poire pour la soif vous procure une tranquillité d’esprit qui n’a pas de prix.

Enfin, une dernière considération : les jeunes se laissent aujourd'hui décourager par la hausse des prix des maisons. Ils craignent même que posséder leur propre maison relève de l'utopie. Ils ne se rendent pas compte qu’ils ne doivent épargner que 20 % de la valeur environ pour pouvoir ensuite bénéficier d’un crédit hypothécaire relativement bon marché. Ou : pour les épargnants, acheter ou construire une maison devient donc souvent un projet réalisable.

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Soyez le premier à ajouter un commentaire.

Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
et on vous rappelera!