Connaissez-vous la valeur de votre argent?

Une augmentation de salaire n’est pas automatiquement synonyme de hausse du pouvoir d’achat. Ne vous laissez pas influencer par l’illusion monétaire. Gardez une vision claire de la situation et connaissez la valeur réelle de votre argent.
  • 09 juillet 2018
Connaissez-vous la valeur de votre argent?
 
L’économiste Irving Fisher a décrit l’illusion monétaire comme «la non-perception par le public du fait que la valeur du dollar, ou de n’importe quelle autre devise, puisse augmenter ou diminuer.»

L’illusion de valeur

Une augmentation de salaire vous donne l’impression que vous pouvez dépenser davantage? Dans ce cas, vous souffrez probablement du syndrome de l’«illusion monétaire». En effet, des revenus accrus ne sont pas nécessairement synonymes de hausse du pouvoir d’achat. Quand l’augmentation salariale est inférieure à l’inflation, vous n’y gagnez pas au change. Au contraire. Vous vous laissez berner par l’illusion monétaire: le réflexe de penser à l’argent en termes nominaux, sans tenir compte de la réalité et du contexte correspondant.

Quel est le gain?

L’illusion monétaire peut être facilement démontrée par un exemple identifiable. Imaginons: trois frères – Pierre, Laurens et Yves – héritent chacun d’un terrain d’une valeur de 200.000 euros. Chaque terrain se situe dans un pays différent. Les frères décident chacun de vendre leur terrain après 1 an.

  • Pierre vend son terrain pour 154.000 euros. 23% de moins que le prix d’achat. On observe une déflation des prix de 25%. 
  • Laurens vend son terrain pour 198.000 euros. 1% de moins que ce qu’il a payé. Il n’y a ni inflation ni déflation. 
  • Yves vend son terrain pour 246.000 euros. 23% de plus que ce qu’il a payé. On observe une inflation des prix de 25%.  

Qui a fait le meilleur choix et conserve le plus après la vente du terrain? 
Instinctivement, il semblerait qu’Yves s’en sorte le mieux. En réalité, ce n’est cependant pas le cas. Le grand gagnant est Pierre. Il vend son terrain pour 23% de moins, alors que les prix ont baissé, d’une manière générale, de 25%. Un gain de pouvoir d’achat de 2,67%.
Laurens est le suivant avec une perte nominale et réelle d’1%. Yves termine dernier. La valeur nominale a augmenté de 23% mais, en raison d’une inflation de 25%, il subit une perte de pouvoir d’achat d’1,6%.

L’influence du contexte

En psychologie comportementale, l’illusion monétaire est considérée comme un exemple de «frame dependance». Nous nous laissons influencer dans nos décisions par la formulation utilisée et les pertes jouent souvent un rôle trop important dans la création de nos impressions. 

Nous réagissons de manière automatique et émotionnelle à l’aspect le plus frappant: une modification de la valeur nominale. En particulier si cette valeur nominale change dans un sens négatif. Prendre en compte le contexte – comme l’inflation - est trop compliqué et prend trop de temps, nous ne l’intégrons donc pas dans notre réaction automatique. Nous nous agrippons aux chiffres sans tenir compte de ce qu’ils signifient réellement.

Ne vous laissez pas aveugler par les chiffres

Alors ne vous accrochez pas trop aux montants fermes mais prenez en compte l’influence de l’inflation. Tenir compte de l’inflation et du climat économique changeant peut sembler complexe mais vous permet de mieux comprendre votre situation financière et de vous y fier davantage.

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Soyez le premier à ajouter un commentaire.

Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
et on vous rappelera!