Lorgner chez les voisins: une affaire coûteuse

Nous voulons tous bien nous porter sur le plan financier. C’est pourquoi nous nous comparons surtout à nos amis et voisins. Sommes-nous au moins au même niveau qu’eux? Ou même un peu mieux? Ne laissez pas votre épargne faire les frais de ces comparaisons compulsives. 
  • 19 octobre 2018
Lorgner chez les voisins: une affaire coûteuse
 
 
Les gens regardent en permanence autour d’eux pour se comparer avec les autres. La question est simplement de savoir comment vous y réagissez.

Observer, comparer et douter

Votre voisin vient d’acheter une voiture de sport. Il descend fièrement votre rue au volant de sa toute nouvelle acquisition. Vous remarquez sur Facebook qu’un couple d’amis a réservé un road-trip sur la côte ouest des États-Unis. Et votre neveu parlait hier encore de sa nouvelle montre connectée... Cela vous fait quelque chose: vous commencez à douter de votre bonne santé financière.
Peut-être êtes-vous même un peu jaloux(-se) et pousserez-vous, dans quelques jours, la porte du concessionnaire automobile, de l’agence de voyages ou de l’Apple Store. C’est bête? Mais non! Les gens regardent en permanence autour d’eux pour se comparer avec les autres. La question est simplement de savoir comment vous y réagissez.

Keeping up with the Joneses

La scientifique du comportement Sarah Newcomb souligne le fait que nous comparions continuellement notre propre situation à celle des autres, et c’est normal. C’est dans la nature humaine, et nous devons apprendre à faire avec. En effet, nous voulons inconsciemment nous en sortir au moins aussi bien que nos amis et voisins, des gens dont nous estimons qu’ils sont à peu près au même niveau que nous. En Anglais, on appelle cela «Keeping up with the Joneses». Le danger se cache cependant derrière l’impact qu’a sur nous cette comparaison. Une étude de Newcomb révèle que les résultats de ces comparaisons déterminent en grande partie notre sentiment de bonheur. Et plus on se compare souvent, plus cela a une influence négative... 

Le danger des réseaux sociaux

L’omniprésence des réseaux sociaux fait que nous pouvons nous comparer partout et avec tout le monde. Ces canaux débordant de messages positifs, photos de voyages, influenceurs vantant les derniers produits et tendances... renforcent toujours davantage le sentiment d’être à la traîne. Mais ce sentiment n’est pas nécessairement fondé: en effet, tout ce que vous voyez, ce sont leurs dépenses, pas la somme sur leur compte en banque. Les chiffres montrent que les Belges épargnent en moyenne moins, et empruntent de plus en plus pour acheter leur maison. Les apparences ne correspondent donc pas forcément à la réalité. 

Soyez réaliste

Il n’a jamais été aussi essentiel de relativiser. Nous nous comparons automatiquement, mais c’est bien nous qui déterminons la manière dont nous réagissons ensuite. Acheter des choses chères juste parce que vos amis le font n’est jamais une bonne idée. D’ailleurs, saviez-vous qu’une étude américaine de 2016 a démontré que les voisins de gagnants de la loterie risquaient plus que les autres d’avoir des problèmes financiers, justement à cause de ce comportement d’imitation injustifié? Gardez donc toujours à l’esprit votre propre situation financière et ne vous laissez pas entraîner par un sentiment soudain de jalousie ou l’idée que vous êtes à la traîne par rapport à votre entourage. 

90%
- à peu près - des millennials admettent que les réseaux sociaux les poussent à comparer leur propre situation financière avec celle des autres. 
60%
des millennials ont le sentiment de manquer quelque chose à cause des  publications des réseaux sociaux.
Vous comparer avec une personne un peu plus à l’aise que vous sur le plan financier peut vous encourager à aller vous-même de l’avant.

Au demeurant, la comparaison peut aussi avoir un effet positif. Si vous vous comparez avec une personne un peu plus à l’aise que vous sur le plan financier et dont la situation est clairement meilleure que la vôtre, cela peut aussi vous encourager à aller vous-même de l’avant. De ce point de vue, le comportement des autres peut vous donner une motivation supplémentaire et devenir une source d’inspiration.

Renforcez votre maîtrise de soi

Vous vous surprenez parfois à vous comparer avec d’autres personnes sur les réseaux sociaux? Ou vous avez déjà fait un achat qui ne vous était pas vraiment utile, sous l’influence de vos amis? 

La tentation de suivre votre entourage peut parfois être irrésistible et avoir ainsi des conséquences négatives pour votre comportement d’épargne. 

En ouvrant un compte d’épargne dans une banque d’épargne et en dissociant ainsi vos économies du compte courant destiné à vos dépenses quotidiennes, vous créerez une distance entre ces deux comptes. Vous serez ainsi moins tenté(e) d’utiliser vos économies et votre épargne restera intacte: l’idéal pour garder un sentiment de confort sur le long terme. 

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Soyez le premier à ajouter un commentaire.

Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
et on vous rappelera!