Pourquoi épargnons-nous plus que jamais en période de taux d'intérêt historiquement bas?

Avec des taux d'intérêt historiquement bas sur l'épargne dans toute l'Europe, nous épargnons tous plus que jamais. Mais pourquoi épargnons-nous davantage et pas moins? La journaliste financière Frida Deceunycnk nous apporte son éclairage.
  • 18 novembre 2019
Frida Deceunynck

Frida Deceunynck

Journaliste financière

Pourquoi les incertitudes liées aux régimes de pension et les faibles taux d'intérêt poussent à l’épargne

Ces dernières semaines, le système de pension néerlandais a tremblé. Des millions de Néerlandais ont appris que leur pension pourrait baisser en raison de la faiblesse des taux d'intérêt. La vulnérabilité de ce système de pension tient au fait que les Néerlandais épargnent pour leur pension. L'argent ainsi épargné est en grande partie investi dans des obligations. Maintenant que celles-ci rapportent de moins en moins, leurs pensions sont en péril. En combinaison avec des marchés boursiers en difficulté, des ‘réductions’ sur les pensions néerlandaises semblent inévitables dans les années à venir.

Pay as you go

Dans notre pays, les faibles taux d'intérêt ne constituent pas, à première vue, une menace pour nos pensions. Celles-ci sont en effet financées avec les cotisations sociales de la population active, ce qui, en période de faibles taux d'intérêt, semble être un atout. Les montants records reposant sur les livrets d'épargne montrent cependant clairement que les Belges ne sont pas entièrement rassurés non plus. « J'ai l'impression que beaucoup de gens ont en tête un patrimoine dont ils pensent avoir besoin lorsqu'ils prendront leur pension », twittait Olivier Blanchard la semaine dernière. « Si les taux d'intérêt sont plus bas, ils épargneront davantage, et pas moins. »

Les gens se constituent une réserve supplémentaire pour leur pension. Avec des taux d’intérêt toujours plus bas, ils sont obligés d’épargner davantage.

Diminution du nombre de jeunes et vieillissement de la population

Dans notre pays, la menace qui pèse sur les pensions est de nature démographique. En raison du vieillissement de la population, les cotisations sociales de la population active doivent être réparties entre un plus grand nombre de personnes âgées. En outre, moins de jeunes entrent sur le marché du travail. Cette diminution du nombre de jeunes signifie moins de ressources pour les fonds de pension. Même si nous voyons ce problème se profiler depuis des décennies, nous ne sommes pas en mesure de le contrer. Autrefois, nous avions un Fonds de vieillissement. Mais comme celui-ci était encore vide au bout de 15 ans, il a été dissout en 2016. De même, une réforme fondamentale des pensions se fait encore attendre. Par mesure de précaution, les citoyens se constituent eux-mêmes une réserve supplémentaire pour leur pension. Et maintenant que les taux d'intérêt ne cessent de baisser, ils doivent épargner davantage.

Deuxième pilier

Notre modeste deuxième pilier de pension - la pension d'entreprise complémentaire - ne peut pas inverser la tendance pour l'instant. D'autant que, comme aux Pays-Bas, il s'agit d'un système d'épargne, qui souffre donc de la faiblesse des taux d'intérêt. Avec un rendement minimum légal de 1,75%, les pensionnés belges n'ont donc rien à craindre à première vue. Cependant, les rendements ne peuvent être forcés. Si un rendement moyen de 1,75% par an n'est pas atteint sur l'ensemble de la période, les employeurs devront combler ce manque à gagner. Et c'est ainsi que des préoccupations liées aux taux d'intérêt se glissent néanmoins dans le système.

Spirale négative

Tous les ingrédients d'une spirale négative sont donc présents. Des taux d'intérêt bas et des perspectives de pension incertaines poussent à l'épargne et minent la confiance des entreprises et des familles. Par conséquent, nous allons tous épargner encore davantage et les taux d'intérêt vont poursuivre leur baisse. Jamais les épargnants belges n'avaient eu autant d'argent sur leurs livrets d’épargne.

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Soyez le premier à ajouter un commentaire.

Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
Enregistrez votre numéro de téléphone et nous vous rappelons au plus vite possible.

Attention

Vous êtes resté inactif pendant un certain temps sur le site sécurisé. Votre session se terminera dans peu secondes

Attention

Il y a encore des virements non signés dans votre enveloppe. Signez directement votre enveloppe ou déconnectez-vous et signez vos virements ultérieurement.