Qu’est-ce qui vous empêche de mieux épargner? 

Tout le monde sait qu’il est raisonnable d’épargner. Mais pourquoi est-ce parfois si difficile? Claudia Hammond analyse ces obstacles et vous donne quelques conseils pour mieux épargner. 
  • 03 janvier 2019
Qu’est-ce qui vous empêche de mieux épargner? 
Claudia Hammond

Claudia Hammond

psychologue

Pourquoi est-il parfois difficile d’épargner?

Nous savons tous que nous devons mettre de l’argent de côté pour l’avenir et que, si nous y parvenons, nous en serons reconnaissants envers nous-mêmes plus tard. Cela ne signifie pas pour autant qu’épargner soit facile.

Pour certaines personnes, il ne reste bien souvent plus rien une fois toutes les factures payées. D’autres peuvent se permettre d’économiser un peu, mais ont du mal à ne pas dépenser... En réalité, nous devrions tous avoir peur qu’il ne nous reste plus rien quand nous aurons quatre-vingts ans.

Pourtant, bien que nous sachions qu’il est raisonnable d’épargner, cela semble toujours difficile dans la pratique. En voici quelques raisons.

Définir "plus tard"

Tout d’abord, l’avenir semble bien loin et incertain, il nous est donc difficile de nous en faire une idée. Aucun d’entre nous ne sait combien il gagnera dans le futur ni quels événements imprévus pourraient lui coûter beaucoup d’argent. Aucun d’entre nous ne peut savoir exactement de combien il aura besoin plus tard. 

Nous ne savons même pas combien de temps vont durer nos vieux jours. Certains économistes expliquent le problème par des raisonnements erronés. Les quinquagénaires ont tendance à sous-estimer leur espérance de vie moyenne, et épargnent donc moins que ce dont ils risquent d’avoir besoin.

À l’inverse, les plus de 65 ans surestiment le temps qu’il leur reste à vivre, et continuent donc d’épargner alors qu’ils approchent de leurs dernières chances de dépenser leur argent.

Nous devons cependant garder à l’esprit que ce type de constatations se base sur des moyennes. Bien qu’il puisse donc sembler absurde d’épargner encore pendant ses vieux jours, ce n’est pas toujours une mauvaise idée. Vous aurez peut être la chance de vivre plus longtemps que la moyenne, et il serait alors dommage qu’il ne vous reste plus rien. 

À quoi ressemble l’avenir?

Une autre raison rendant difficile de prévoir la meilleure façon d’épargner est la difficulté de se faire une idée de votre futur "vous". Quelles sont les choses que vous apprécierez alors?

Si vous êtes actif(-ve) et en forme aujourd’hui, dépenser de l’argent vous apportera t il plus de plaisir si vous le faites maintenant? Ou bien cela fera plutôt une grande différence plus tard dans votre vie, justement lorsque vous serez plus limité(e) dans la façon dont vous occupez votre temps libre? 

Il y a donc, d’une part, trop d’incertitudes quant à notre avenir. D’autre part, nous sommes tentés de dépenser de l’argent tout de suite, dans le présent. Des psychologues ont constaté que, lorsque les événements semblent appartenir à un lointain futur, nous y pensons de façon abstraite. Lorsqu’ils sont plus proches dans le temps, comme un restaurant le soir, nous pouvons nous les représenter plus clairement.

Il n’est donc pas étonnant que, si nous pouvons choisir entre épargner pour un vague avenir ou pour un dîner de luxe, nous opterons souvent pour la seconde proposition. Il est difficile de sacrifier aujourd’hui des choses pour un futur que nous ne pouvons pas nous représenter.

Pourtant, les psychologues ont trouvé des façons de se faire plus facilement une idée de votre futur "vous". Hal Hershfield a mené des expériences lors desquelles il a modifié numériquement des photos d’étudiants, de sorte qu’ils semblent avoir 65 ans au lieu de 20.

Les étudiants qui se retrouvent confrontés à la version plus âgée d’eux-mêmes ont pensé avoir besoin d’environ 30% d’économies de plus que ceux qui ont uniquement vu des photos d’eux à 20 ans. Grâce à ces photos modifiées, Hershfield a réussi à leur faire ressentir clairement un avenir pourtant lointain. 

L’incertitude, combinée à la tendance humaine au maintien d’une situation – l’inertie –, est l’ennemie de l’épargne.

L’incertitude, combinée à la tendance humaine au maintien d’une situation – l’inertie –, est l’ennemie de l’épargne. La plupart d’entre nous préfèrent ne rien faire que s’occuper de tâches administratives, comme débuter un nouveau plan d’épargne.

Dans le même temps, un futur incertain peut nous faire tellement craindre de prendre une mauvaise décision qu’il semble plus simple de n’en prendre aucune. Ne pas épargner est aussi une décision, avec des conséquences bien réelles, même si on n’en a pas l’impression. 

Quelques trucs malins

Nos réflexes humains naturels peuvent cependant être manipulés de différentes manières. Certains pays, comme le Royaume-Uni, ont introduit des systèmes pour tourner la paresse à l’avantage humain.

Les employeurs inscrivent automatiquement leurs employés à des plans de pension basiques. Sauf s’ils font activement la démarche de s’en désinscrire, ils continueront d’épargner pour leur pension. Jusqu’à présent, seuls 9% des employés ont décidé de sortir d’un tel plan, faisant grimper significativement le nombre d’épargnants pension. 

Il existe également un plan malin, pensé par l’économiste comportemental américain Richard Thaler, qui utilise un autre avantage de nos raisonnements. Les gens détestent la perte. Des expériences démontrent que nous détestons perdre de l’argent deux fois plus que nous avons de plaisir à en gagner. Il a donc transposé ce fait à la pratique dans le cadre d’un plan appelé "Save More Tomorrow".

Si vous décidez subitement, un jour, de mettre de côté une part de votre revenu plus importante que d’habitude, vous pourrez ressentir cela comme une perte. Bien que vous n’ayez en réalité pas perdu d’argent, vous n’avez plus la possibilité de l’utiliser immédiatement, et ceci peut vous décourager d’épargner. Cependant, dans le plan d’épargne intelligent de Thaler, vous promettez d’épargner de l’argent que vous gagnerez plus tard (l’argent futur n’étant pas perçu comme "réel").

Vous vous engagez à transférer automatiquement vers un compte d’épargne une certaine partie de votre revenu, à chaque fois que vous bénéficierez d’une augmentation de salaire dans le futur. Ce plan a si bien fonctionné que certaines personnes, quatre augmentations de salaires plus tard, épargnaient effectivement quatre fois plus qu’au début. 

Éliminez la tentation

Ce type de plan n’est pas automatiquement disponible partout, mais vous pouvez employer d’autres façons de vous inciter vous-même à épargner. Mettre de côté pour le futur plutôt que dépenser cet argent immédiatement demande une grande autodiscipline.

L’une des manières les plus simples de procéder est donc d’éliminer la tentation. Si nous ne pouvons pas bannir de notre champ de vision les jolies choses que nous aimerions bien acheter, nous pouvons faire en sorte que notre argent nous paraisse moins "disponible" en revenant à une habitude qui a peut-être déjà fonctionné lorsque nous étions enfants: même si vous en aviez la clé, l’argent que vous mettiez dans votre cochon tirelire n’était plus le même que celui que vous aviez dans votre poche.

Il était spécial: c’étaient vos économies.

Nous pouvons faire la même chose en tant qu’adultes, en remplaçant le cochon par un compte bancaire, de sorte que notre épargne soit hors de notre vue. L’argent que nous voyons attirera toujours notre attention.

De l’argent qui sera là quand nous en aurons besoin, mais qui reste hors de notre vue, n’exige pas la même volonté pour ne pas être dépensé. Nous ne remarquons pas nos économies mais, petit à petit, elles s’accumulent, jusqu’au jour où vous en aurez réellement besoin.

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Commentaires

L'épargne est indispensable pour garantir un minimum de bien être pour nos vieux jours. Mais il ne faut pas tomber dans l'avarice qui n'est salutaire, ni pour l'individu, ni pour l'économie. Tout l'art est de trouver un équilibre sans devenir psychologiquement dépendant à l'argent!

J.Y.L. 24 avril 2019
Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
Enregistrez votre numéro de téléphone et nous vous rappelons au plus vite possible.

Attention

Vous êtes resté inactif pendant un certain temps sur le site sécurisé. Votre session se terminera dans peu secondes

Attention

Il y a encore des virements non signés dans votre enveloppe. Signez directement votre enveloppe ou déconnectez-vous et signez vos virements ultérieurement.