Gaspiller moins, épargner plus? C’est possible grâce à ces conseils

Épargner plus, gaspiller moins de nourriture... Ces bonnes résolutions préoccupent bon nombre d’entre nous. Mais vous pouvez facilement faire les deux grâce à quelques conseils bien pratiques. Faites prospérer votre épargne tout en gaspillant moins de nourriture: une vraie situation gagnant-gagnant! 
  • 03 juillet 2019
Gaspiller moins, épargner plus? C’est possible grâce à ces conseils
Claudia Hammond

Claudia Hammond

psychologue

Le coût du gaspillage

Chaque année, environ un tiers de la nourriture produite pour la consommation est jeté. Ceci entraîne une augmentation des prix ainsi que des émissions de CO2 plus élevées et, bien sûr, nous coûte de l’argent, car nous payons pour de la nourriture que nous ne consommons pas.

Des études psychologiques nous ont cependant appris de nombreuses manières de gaspiller moins de nourriture. Ces mêmes techniques peuvent également être employées pour économiser de l’argent de manière générale.

La psychologie du gaspillage

Personne n’aime jeter de la nourriture. Selon des études, les raisons principales qui nous font éprouver de l’inconfort sont le gaspillage d’argent, le gaspillage alimentaire et le sentiment de culpabilité. Personne n’aime se sentir coupable, et l’on pourrait donc s’attendre à ce que ce sentiment nous incite à modifier notre comportement. 

Pourtant, ce n’est généralement pas le cas. Nous craignons d’être négligents avec nos proches, et cela entre en rivalité avec le sentiment de culpabilité que nous éprouvons vis à vis du gaspillage de nourriture. Pour la plupart d’entre nous, il est capital de bien prendre soin de notre famille et nos amis. En outre, les organisateurs nous expliquent qu’un catering particulièrement abondant est la recette d’une fête réussie: il est important que personne ne reparte en ayant encore faim.

C’est ce genre d’objectifs contradictoires qui nous font nous sentir mal à l’aise, et ceci est particulièrement le cas pour les parents. Ils se sentent coupables s’ils jettent de la nourriture, mais aussi s’ils pensent ne pas nourrir suffisamment leurs enfants. Beaucoup de gens pensent que bien nourrir leurs proches est une preuve de leur implication, de leur attention et de leur amour. La recherche nous apprend que les sentiments de culpabilité liés au gaspillage ne font pas le poids par rapport à ce phénomène.

 
Plutôt que de vous concentrer sur le fait d’éviter de vous sentir coupable, vous pouvez vous motiver d’acheter moins pour le bien de la planète ou d’économiser pour un but spécifique.

Gaspillage et épargne

Cet aspect fortement émotionnel de notre comportement influence également notre comportement en matière d’épargne. Nous voulons épargner pour plus tard, mais aussi faire preuve de générosité envers notre famille et nos amis. Nous avons donc là encore le sentiment d’être tiraillés entre les deux.

En matière de changement, des études démontrent que la culpabilité n’est pas le moteur le plus efficace. Il y a de plus grandes chances que nous modifiions notre comportement sur la base d’émotions positives. Plutôt que de vous concentrer sur le fait d’éviter de vous sentir coupable, pensez donc à une bonne raison de gaspiller moins de nourriture, comme par exemple une contribution positive à la préservation de l’environnement. 

Cette même technique peut s’appliquer pour se motiver soi-même à placer plus d’argent sur son compte d’épargne. Vous pouvez décider d’acheter moins pour le bien de la planète ou d’économiser pour un but spécifique. Ceci peut vous aider à résister à la tentation de dépenser de l’argent pour de petites choses que nous voyons au quotidien: des cafés à emporter onéreux, une nouvelle veste, la crème de jour qui nous fera peut-être paraître plus jeune... 

Faites-en une habitude

Une fois que vous avez pris la décision de jeter moins de nourriture, la question suivante est de savoir comment vous y prendre. Élaborer un menu pour la semaine vous permettra de ne pas trop acheter, mais aussi d’utiliser les restes afin d’éviter de jeter. Vous pouvez également employer certaines astuces psychologiques pour vous inciter vous-même à acheter moins de nourriture.

Nous sommes des créatures routinières et attachées à nos habitudes. Gaspiller de la nourriture peut donc devenir une habitude, tout comme ne pas épargner. La recherche montre que la planification est la meilleure manière de briser une habitude. Nous pouvons ainsi prévoir les moments où la tentation frappera et disposer de stratégies pour la contourner habilement. La technique ‘si-alors’ est célèbre à cet égard.

Imaginez que vous essayiez de maigrir, mais que vos généreux collègues n’arrêtent pas d’amener des gâteaux et des biscuits au bureau. C’est une chose qui se produit régulièrement, vous devez donc y être préparé(e). Achetez quelques paquets de vos noix préférées et gardez-les au fond du tiroir le plus bas de votre bureau de sorte que vous ne soyez pas tenté(e) de les manger au mauvais moment. Dès que les gâteaux apparaissent, mangez vos noix à la place et résistez ainsi à la tentation. 

Cette stratégie ‘si-alors’ peut également s’appliquer pour vous éviter de jeter de la nourriture. Si vous savez qu’il y a des restes dans le frigo, prévoyez dès le matin comment vous allez les préparer le soir. Si vous rentrez fatigué(e) du travail et cherchez quelque chose à manger dans le frigo, vous saurez déjà ce que vous pourrez préparer et vous commencerez à cuisiner au lieu de commander un repas. 

L’écart d’empathie chaud-froid

Nous avons tendance à sous-estimer la force de l’influence qu’a notre humeur sur notre comportement à certains moments. Nous avons du mal à concevoir que, dans le futur, nous nous sentirons différemment de maintenant. 

En plein été, nous pouvons à peine nous imaginer vouloir porter un manteau d’hiver. Si vous venez de boire deux verres d’eau, vous aurez du mal à vous représenter la soif. En psychologie, ce phénomène est appelé l’écart d’empathie chaud-froid. 

Ce problème de maîtrise peut jouer un rôle de toutes sortes de façons. En 1969 déjà, des psychologues avaient confirmé une chose que nous avons sans doute tous déjà vécue : si nous allons au supermarché en ayant faim, nous remplirons probablement notre caddie de nourriture dont nous n’avons pas besoin et, par conséquent, que nous ne mangerons pas. Toujours faire ses courses après – et non avant – le repas est donc une manière d’éviter le gaspillage alimentaire. 

Il est également préférable de se fixer des objectifs lorsqu’on se trouve dans un état ‘froid’ (quand on n’a aucune tentation à laquelle résister) que dans un état ‘chaud’ (lorsqu’on est submergé par les tentations). Si vous souhaitez donc moins dépenser et épargner davantage de manière générale, il faut déterminer au préalable combien vous souhaitez dépenser pendant une journée de shopping et n’emporter que cette somme en liquide.

Une alternative est d’éviter totalement les états chauds. Ne traversez pas les grandes rues commerçantes, avec toutes leurs vitrines, si vous savez que vous ne pouvez rien acheter. 

Créez vous-même une distance

La connaissance que nous avons de notre comportement est plus approfondie que nous le pensons, et nous pouvons habilement mettre cette connaissance en pratique … Si le frigo et le congélateur sont pleins en permanence, nous serons plus enclins à préparer un nouveau repas plutôt qu’à utiliser les restes. Un dernier conseil : votre congélateur n’a pas besoin d’être toujours entièrement rempli. Laissez les aliments en rayon, de sorte que vous ne puissiez pas les voir: “Loin des yeux, loin du cœur”. 

Il en va de même pour vos économies. Vous serez moins tenté(e) de dépenser de l’argent si vous le placez sur un compte d’épargne où vous ne pourrez pas le voir plutôt que de le laisser sur votre compte courant dont vous consultez régulièrement le solde.

 

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Soyez le premier à ajouter un commentaire.

Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
Enregistrez votre numéro de téléphone et nous vous rappelons au plus vite possible.

Attention

Vous êtes resté inactif pendant un certain temps sur le site sécurisé. Votre session se terminera dans peu secondes

Attention

Il y a encore des virements non signés dans votre enveloppe. Signez directement votre enveloppe ou déconnectez-vous et signez vos virements ultérieurement.