La peur du changement
vous coûte de l’argent

Il n’est pas toujours facile de changer. Vous préférez souvent vous cantonner à votre vieille routine? Assurez-vous qu’un manque de changement ne limite pas le potentiel de vos économies. 
  • 01 juin 2019
Nous redoutons le changement plus que toute autre chose, même s’il implique une avancée.

Oser changer

Nous redoutons le changement plus que toute autre chose, même s’il implique une avancée.

Cette crainte du changement n’a rien d’étrange. Changer signifie aussi devoir reconnaître que notre choix précédent n’était pas le meilleur. Mais saviez-vous que vos économies aussi pouvaient pâtir de cela?

Des raisonnements qui nous limitent

Les scientifiques appellent cette peur du changement le 'status quo bias' (ou biais du statu quo). Ce mauvais raisonnement va de pair avec d’autres phénomènes psychologiques tels que l’aversion à la perte et l’inertie

L’aversion à la perte signifie que les gens réagissent beaucoup plus fort à une perte qu’à un gain équivalent. L’inertie fait référence à la lenteur et un manque de détermination à faire bouger les choses. Ces deux processus mentaux expliquent pourquoi les gens préfèrent rester dans une situation stable et immuable. Ce que soutiennent également les études scientifiques suivantes. 

Du chocolat ou une tasse de café?

Lors d’une expérience de Kahneman et Tversky1, les participants ont été divisés en trois groupes: 

  • Le groupe 1 devait dire ce qu’il préférait recevoir: une tasse de café ou un morceau de chocolat suisse. Finalement, il n’a reçu aucun des deux.
  • Le groupe 2 a reçu une tasse de café.
  • Le groupe 3 a reçu un morceau de chocolat suisse.

L’étude a montré que la tasse de café et le chocolat suisse étaient appréciés plus ou moins de la même façon par les membres du groupe 1. Mais lorsque les chercheurs ont demandé aux membres des groupes 2 et 3 s’ils voulaient échanger (la tasse contre le chocolat et inversement), environ 10% seulement d’entre eux ont accepté. Ceci indique que les gens attachent une grande valeur à ce qu’ils possèdent, même lorsqu’on leur propose une alternative intéressante.

Les gens veulent avoir un sentiment de contrôle et préfèrent avoir l’impression d’avoir fait le bon choix par le passé.

Une nouvelle assurance maladie à votre travail?

Une analyse de données de Samuelson et Zeckhauser2 s’est penchée sur la disposition de membres du personnel à souscrire à un plan de santé pour un tarif avantageux. 

Qu’en est-il ressorti? Les nouveaux collaborateurs étaient beaucoup plus prompts à souscrire que les collaborateurs plus anciens qui avaient déjà une assurance maladie. Ces derniers se sont montrés beaucoup plus réticents à souscrire, même si le nouveau plan était manifestement meilleur.

Les chercheurs expliquent un tel comportement comme suit: les gens veulent avoir un sentiment de contrôle et préfèrent avoir l’impression d’avoir fait le bon choix par le passé. 

Des études de Kahneman et Tversky révèlent que nous sommes plus affectés par les conséquences négatives d’un nouveau choix que par les conséquences négatives du fait de n’avoir rien changé. 

Si on applique ce phénomène à vos économies, vous seriez donc plus affecté(e) par les coûts administratifs (en argent et en temps) dont vous devriez éventuellement vous acquitter en changeant de banque que par le taux d’intérêt plus élevé à côté duquel vous passeriez en restant dans votre banque actuelle. 

Comment cela peut vous aider à épargner davantage?

Le biais du statu quo est donc une explication logique au fait que les gens restent dans la banque dont ils sont clients depuis très longtemps, alors qu’un compte d’épargne dans une autre banque pourrait leur offrir bien des avantages : un taux d’intérêt plus élevé, aucuns frais, un service supplémentaire.

De plus, un compte d’épargne ouvert auprès d’une autre banque vous protège des achats impulsifs, de sorte que votre capital épargné puisse rester intact.

 

 

 

Notes de bas de page:

1 Kahneman, D., & Tversky, A. (1982). The psychology of preference. Scientific American, 246, 160-173.
2 Samuelson, W., & Zeckhauser, R. J. (1988). Status quo bias in decision making. Journal of Risk and Uncertainty, 1, 7-59.

 

Votre avis nous intéresse

Veuillez intoduire vos initiales.

Veuillez rédiger un commentaire.

Commentaires


Vous chouchoutez surtout vos grands actionnaires, non merci pour vos conseil épargne la mien fond de pus en plus.

T.B. 31 janvier 2019

Merci beaucoup pour votre réaction.
En tant que société coopérative qui n'est pas notée en bourse, nous ne devons pas payer de dividende et nous ne devons pas non plus tenir compte avec des actionnaires externes. Nous pouvons donner la priorité aux intérêts de nos clients.

Rabobank.be 05 février 2019

votre article est très pertinent !
Bravo Rabobank.

J.L. 12 février 2019

On peut avoir une aversion au risque mais rechercher dans la sécurité ce qui rapporte le plus. L'article fait un amalgame entre le risque et le changement, approche qui peut être réelle mais qui constitue un raccourci trop rapide. Aujourd'hui je peux parfaitement vouloir protéger les bénéfices que mes investissements à risque du passé m'ont procurés mais je suis prêt à changer de banque pour optimiser le rendement dans l'optique sécurisée que je me suis fixée.

R.D.W. 13 février 2019

Tout cela dépend du taux d'intérêt.ce qui n'est plus le cas chez vous!

G.C.C. 13 février 2019

Vous nous dites qu'avec un compte épargne le capital épargné restera intact. Comment pourrait-il le rester avec une inflation entre 1 et 2 % et une remunération de vos comptes épargne de 0.30 ou 0.35 % ?

P.G. 13 février 2019

Nous vous remercions pour votre réaction. Vous avez tout à fait raison en disant que le pouvoir d'achat diminue par temps d'inflation. Par contre, le capital épargné même reste intact.

Rabobank.be 19 février 2019
Nous sommes là pour vous.
Tous les jours de 8h30 à 19h00
Vendredi jusqu'à 18h30
employé 1 employé 2
Veuillez introduire uniquement des chiffres svp erreur Merci. Nous vous contactons aussi vite que possible.
Enregistrez votre numéro de téléphone et nous vous rappelons au plus vite possible.

Attention

Vous êtes resté inactif pendant un certain temps sur le site sécurisé. Votre session se terminera dans peu secondes

Attention

Il y a encore des virements non signés dans votre enveloppe. Signez directement votre enveloppe ou déconnectez-vous et signez vos virements ultérieurement.